Deux classes, soit 38 étudiants en tout terminaient cette semaine leur formation-préparation aux concours d'orthophonistes et d'infirmiers. Ces jeunes gens, venant en général de passer leur bac, se lancent dans leur pré-cheminement professionnel.

Comme je le constate depuis plusieurs années, la préparation aux oraux de concours est souvent un des ateliers les plus redoutés. La peur d'affronter le jury, les fantasmes qui naissent à son sujet, le manque de recul par rapport à cette épreuve, par rapport à ce rite formateur, font régulièrement de ce cours, une véritable découverte du monde dans lequel ils vivent.

Les résultats sont souvent étonnants et bénéfiques.

Il ne faut pas négliger non plus les 5% d'élèves qui refusent l'approche de ce cours où l'on apprend beaucoup sur soi et sur les autres.