Comment une démocratie peut-elle continuer à vivre avec l'anonymat et l'instantanéité de l'expression telle qu'elle se pratique de plus en plus actuellement?

Anonymat et instantanéité de l'expression tant orale que écrite qui se généralise avec les outils numériques.

Comment dans ces conditions, choisir les mots et se les approprier?

Comment assumer une autorité de sa parole faite de mots qui devraient faire sens?

Autant de questions auxquelles il me semble, nous ne portons pas l'attention nécessaire.

 

LangageCommunCamus-MotsMalheur

Mettre du sens dans les mots: c'est un des objectifs des Ateliers 'Communiquer vrai pour faciliter ses relations".